LA COUPOLE D'HELFAUT-WIZERNES

           

           L'objectif du site d'Helfaut-Wizernes était de construire rapidement un bunker capable de menacer la ville de Londres située à 200 kilomètres au nord-ouest et de remplacer le prédécesseur de la Coupole qui était le blockhaus d'Eperlecques car ce dernier s'était avéré trop vulnérable aux bombardements aérien.

            Des tunnels ferroviaires ont été creusés sous terre pour permettre aux pièces de fusée d'être apportées sans risque à l'intérieur. Au total plus de 6 kilomètres de galeries ont été creusés par les prisonniers soviétiques afin de stocker les fusées à 42 m de profondeur. Des casernes souterraines ainsi que des zones administratives ont aussi été creusées et renforcées par du béton.

           Dès le 11 mars 1944, la coupole d'Helfaut-Wizernes allait être avec Eperlecques l'une des principales cibles de l'aviation alliée dans le Nord de la France. Les Alliés commencent les bombardements le 11 mars 1944, ils dureront jusqu'au 1er septembre.

          Wizernes et Helfaut furent libérées le mardi 5 septembre 1944. Les habitants qui revinrent bientôt dans ces communes découvrirent un spectacle de désolation. La coupole avait coûté la vie à environ 150 civils, sans parler des travailleurs et prisonniers tués sur le chantier. 300 maisons sur 700 à Wizernes étaient rasées et le reste fortement sinistrés. La plupart des bâtiments publics n’existaient plus : la mairie, les écoles, l’église.

 

Nouvelle mise à jour :

- 18/09/11 : CONSTRUCTION : la centrale à béton

- 17/09/11 : BOMBARDEMENTS : le 17 avril 1944

- 17/09/11 : Nouvelle page : "DIVERS" découvrez la visite des galeries interdites organisée cet été.  

  

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site