BOMBARDEMENTS

 

Dès le 11 mars 1944, la coupole d'Helfaut-Wizernes allait être avec Eperlecques l'une des principales cibles de l'aviation alliée dans le Nord de la France. Les Alliés commencent les bombardements le 11 mars 1944, ils dureront jusqu'au 1er septembre.

Wizernes et Helfaut furent libérées le mardi 5 septembre 1944. Les habitants qui revinrent bientôt dans ces communes découvrirent un spectacle de désolation. La coupole avait coûté la vie à environ 150 civils, sans parler des travailleurs et prisonniers tués sur le chantier. 300 maisons sur 700 à Wizernes étaient rasées et le reste fortement sinistrés. La plupart des bâtiments publics n’existaient plus : la mairie, les écoles, l’église.

 

 

Rue Pierre Mendès-France à Wizernes. A gauche l'église totalement détuite après les bombardements

LE 11 MARS 1944  

Le 11 mars 1944, à 09h40, mission n° 255 de la 8th AF : 34 quadrimoteurs « B - 24 Libérator » des 93rd et 446th B.G. frappent le site de Wizernes, 1 B-24 est endommagé. Ils sont escortés par 40 chasseurs « P-38 » et «P-47 ». 

Le hameau de Gondardennes (Rue Ste Catherine sur le territoire de la commune de Wizernes ainsi que les lieux-dits « Mont Hulin » et « le camp », territoire de la commune d'Helfaut, ont été bombardés par trois vagues d'avions.

 6 personnes ont été tuées dont 2 hommes et 4 femmes. Un vingtaine de blessés plus ou moins grièvement ont été transportés en ambulances vers l'hôpital de Saint-Omer. 

- Dégâts aux immeubles particuliers : Rue Ste Catherine à Gondardennes, 18 maisons sont complètement détruites, 36 sont fortement endommagées et 8 partiellement.

A Helfaut, 2 maisons sont complètement détruites, 2 fortement endommagés et une trentaine partiellement.

- Dégâts aux édifices publics : Néant

- Dégâts divers : Ruptures de conduites de gaz à Gondardennes, câbles électriques coupés en de nombreux endroits. 

Ligne à haute tension coupée à Helfaut au lieu dit le « camp ». La voie ferrée en gare de Wizernes est également coupée en direction de Blendecques. Voies routières coupées. Trafic routier et ferroviaire perturbés

18h00, le maire de Wizernes confirme la mort de 1 femme et 2 hommes décédés suite blessures à l'hopital de Saint-omer

19h00, 2 autres femmes sont dégagées des décombres de la fabrique à papier et 1 ouvrier russe a été découvert sous les décombres rue Ste Catherine, soit au total 12 victimes connues.

Victimes civiles :

A Wizernes : BRUNELOT Marthe, CARON Maria, DELATTRE Victor, DEMAN Louise, DUBOIS Blanche, DUCAMP Joseph, GALLET Fernande, MARISSAL Agnés, LAINE Laure, TARTARE Jules.

A Helfaut : MONSAURET Gaston.

Prisonnier : KALJOW Ywan (Russie)

 

 

LE 19 MARS 1944  

 Le 19 mars 1944, mission n° 266 de la 8th AF, participent les 303rd, 379th et 384th bomber group. A 18h00, le hameau du Noir-cornet de Wizernes / Hallines et le centre d'Helfaut ont été bombardés par 3 vagues d'avions. 

- Victimes : 7 personnes tuées au hameau du Noir-cornet dont 5 hommes et 2 femmes

- Blessés : 6 personnes blessées plus ou moins grièvement ont été transportées en ambulances vers l'hôpital de Saint-omer

- Ensevelis : 2 hommes le 20 mars à midi n'étaient pas encore dégagés

- Dégâts aux immeubles particuliers : 40 maisons complètement détruites et 76 partiellement.

- Dégâts aux édifices publics : Gare de Wizernes et mairie d'Helfaut légèrement endommagés.

- Dégâts divers : Voie ferrée coupée en 2 endroits. RN28 (Saint-omer / Abbeville) coupée à la sortie de Wizernes au lieu dit « les campagnes ». 

Les lignes téléphoniques et électriques sont coupées en de nombreux endroits sur Hallines, Wizernes et Helfaut. Le trafic du chemin de fer est perturbé. L'usine à chaux « Helfo » au Noir-cornet d'Hallines est fortement endommagée. Occupant 27 ouvriers, elle sera en chômage pour une durée indéterminée.  

2 foyers d'incendie se sont déclarés dans 2 maisons détruites au Noir-cornet d'Hallines. Ces incendies sont rapidement circonscrits par les pompiers. Le 20 mars, vers 09h00, la mairie de Wizernes confirme la mort d'une femme décédée à l'hôpital de Saint-omer des suites de ses blessures. 

Total : 10 tués pour Wizernes – Hallines (aucun espoir pour les 2 ensevelis) et 5 blessés. 15 tués pour Helfaut.

Victimes civiles :

 A Wizernes : DELPLACE Victor, DEMARETZ Aimé, GUILLEMANT Paul, LAINE Léon, DULOT Marguerite, DELATTRE Victor, DELPLACE Jeanne, LEURETTE Louis, LESCOUTRE Eva. 

A Helfaut: BAY Rolande, BECART Michel, BECART Françis, BECART Michel, BECART Françoise, CARON Jeanne, DUPONT Madeleine, DUPONT Amélie, MERIEN Emma, PELERIN Charles, PELERIN Arthur, PELERIN Andrée, PELERIN Emile, PELERIN Jean, PELERIN Odette.

Rapport de mission du 303rd BG :

RAPPORT DE MISSION DU 19 MARS 1944 303rd BG.

 

 

LE 26 MARS 1944   

Le 26 mars 1944, mission n° 280 de la 8th AF dont participe de nouveau le 303rd bomber group. Entre 14h55 et 15h20, l'agglomération d'Helfaut est bombardée par plusieurs vagues d'avions (au total, 64 forteresses volantes B17) . Il n'y a aucune victime. 

8 maisons sont complètement détruites et 30 partiellement. L'école des filles est détruite elle aussi, celle des garçons ainsi que la mairie sont fortement endommagées. Le sanatorium, occupé par les allemands est également détruit. Le réseaux routier et ferroviaire est coupé en de nombreux endroits. Le trafic est interrompu pour deux jours.  

Le 27 mars 1944, la gendarmerie constate la présence de deux bombes non explosée à l'intérieur de la cartonnerie « Leroux ». La fabrication est stoppée et les 60 ouvriers sont au chômage. La date de reprise du travail n'est pas envisagée pour le moment. Ce jour là, deux avions alliés seront abattus par la flak.

 

 

 

LE 17 AVRIL 1944   

Le 17 avril 1944, mission n° 304 de la 8th AF avec les 93 et 467 BG. Vers 16h30, 14 quadrimoteurs B24 ont largué des bombes sur le hameau de Gondardennes.  Il n'y a aucune victime. La cartonnerie LE ROUX est partiellement endommagée. La voie ferrée Boulogne/Saint-Omer est de nouveau coupée.  

 

Maison en ruine, rue de l'Argilière à Wizernes

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site